• Inauguration de Papang, le premier téléphérique urbain de La Réunion

    Papang, le premier téléphérique urbain de La Réunion, a été inauguré le mardi 15 mars 2002, en présence de représentants de la préfecture, de la ville de Saint-Denis, de Citalis et de La CINOR.

    Le projet Papang, c’est :

    • 5 stations entre Bois-de-Nèfles et le Chaudron
    • 6000 voyageurs prévus par jour
    • 2,7 kilomètres de ligne parcourus en 14 minutes
    • 46 cabines, soit une cabine toutes les 34 secondes
    • 3 minutes entre chaque station
    • Jusqu’à 10 personnes par cabine
    • 16 km/h de vitesse en ligne
    • 3 stations bus + téléphérique : Chaudron , Moufia et Bois de Nèfles
    • 3 ans de travaux et 50 millions de budget

    Le discours de Maurice GIRONCEL, Président de La CINOR :

    « C’est avec une grande fierté que je vous retrouve aujourd’hui, dans cette station de Bois de Nèfles pour inaugurer et surtout pour permettre à notre Téléphérique Papang de prendre son envol.

    Permettez-moi tout d’abord de saluer la mobilisation et l’efficacité de toutes les personnes qui ont contribué à la construction et à la réalisation de ce projet.

    Toutes les entreprises, nos financeurs, les services de La CINOR, de la ville de Saint-Denis, de l’Etat et les autres collectivités qui sont intervenues pour faire de ce projet une réalité. Merci à toutes et tous !

    Quelle prouesse ! Réaliser un projet innovant, jamais réalisé à La Réunion, et tout ça dans un temps record malgré une crise sanitaire sans précèdent. On peut là aussi applaudir les 40 entreprises de ce chantier !

    Merci également aux associations, aux habitants, aux riverains des chantiers des 5 stations d’avoir accepté et participé à la co-construction de ce téléphérique.

    Je salue tout particulièrement ici l’implication des médiateurs qui ont été présents et mobilisés depuis le début du chantier. 

    Notre téléphérique, Papang, ouvre une nouvelle ère en termes de mobilités et de transport à La Réunion et en Outre-Mer.

    Nous venons aussi apporter à notre population une solution alternative fiable et sécurisée au tout automobile et au coma circulatoire sur notre territoire.

    La transition écologique, qui passe par le changement de nos habitudes de déplacements, s’opère que si les politiques que nous sommes rendent possible un autre comportement individuel.

    C’est en ce sens que les gestes individuels de chacun pour la planète viennent changer collectivement notre destin et ceux des générations après nous.

    Notre première ligne traverse déjà les générations. Papang survol 3 lycées, 3 collèges, l’Université et le CROUS de La Réunion et vient réduire le temps de trajet de nos jeunes.

    C’est un nouveau transport scolaire qui rend accessible des lieux de cultures comme la bibliothèque intercommunale du Moufia, de nouveaux logements au Chaudron, des commerces et de nombreux équipements sportifs et de loisirs.

    A vol d’oiseaux tout est vous l’aurez compris plus proche. 

    Notre téléphérique ouvre aussi des nouvelles possibilités d’aménagements et d’activités, et donc d’emplois, dans les quartiers qu’elles desservent.

    De nouvelles centralités et une nouvelle vie sont appelées à voir le jour autour des stations.

    J’en veux pour preuve la station de Bancoul, en contrebas de l’endroit où nous nous tenons aujourd’hui, où une place de manifestations culturelles et sportives et un marché forain verront le jour dans les mois qui viennent.

    Vous l’aurez compris, le téléphérique se trouve ainsi complètement intégré aux quartiers du Chaudron, de Moufia et de Bois de Nèfles.

    Papang est à vous. Nous avons créé toutes les conditions pour que vous puissiez vous l’approprier.

    Le téléphérique est totalement intégré au réseau de bus Citalis existant et connecté au TCSP. Vous pourrez dès 17H faire un trajet en bus et un trajet en téléphérique avec le même ticket et pour seulement 1€.

    Le transport par câble offre de multiples avantages.

    Il est totalement sécurisé, nous avons pris le temps nécessaire aux essais, aux entrainements d’urgence et à la formation des agents.

    Il est rapide, le trajet Chaudron-Bois de Nèfles est à un quart d’heure.

    Il est accessible à tous en permettant un accès simple aux Personnes à Mobilités Réduites, aux cyclistes et leur vélo ou aux parents avec poussettes.

    Et enfin, il est propre et écologique, car doté d’un moteur électrique et très peu gourmand en foncier, si précieux sur notre île.

    Je suis curieux et attentif à ce que vous, les usagers, allez créer autour du téléphérique et grâce au téléphérique. De nouvelles habitudes vont être prises et j’en suis sûr de nouveaux usagers vont être conquis.

    L’ère nouvelle qui s’ouvre nous offre de nouvelles perspectives de se déplacer.

    À La CINOR, nous voulons améliorer et moderniser notre réseau de bus vers un Bus à Haut Niveau de Services allant du Barachois au Bocage en passant par Sainte-Marie et une seconde ligne téléphérique pour désengorger le quartier de la Montagne.

    Nous savons aussi que la question des mobilités ne peut se régler de manière efficace que si et seulement si nous avons une vision commune et partagée à l’échelle de La Réunion.

    Les assises de la mobilité organisées prochainement par la Région Réunion est un moment important auquel bien sur La CINOR apportera toute sa contribution.

    Je vous adresse, donc, à toutes et tous nos remerciements les plus chaleureux pour votre contribution, à faire de La Réunion tout entière, au-delà du territoire communautaire de La CINOR, une « Terre d’avenir » portant en son cœur l’humain dans sa globalité.

    Je vous remercie pour votre attention.